Skip to the content

Micromix Plant Health

Installée à Nottingham, Micromix Plant Health bénéficie d’un codage flexible, fiable et de qualité, grâce aux imprimantes JEC Linx 8900

Micromix fabrique des produits destinés à la nutrition des cultures et des plantes et propose également des services d’emballage. L’entreprise possède donc un grand nombre d’exigences de codage pour différents formats d’emballage, dont des bouteilles, des seaux et des boîtes.

Les imprimantes Linx 8900 remplacent un système de codage JEC alternatif qui s’était avéré peu fiable et difficile à utiliser. En outre, les étiquettes appliquées à la main étaient également peu flexibles, ne présentaient qu’une surface de codage limitée et étaient susceptibles d’être retirées. La règlementation pour l’emballage de certains herbicides et pesticides exige des codes de lot et de traçabilité longue durée. Micromix recevait également des demandes de clients réclamant un marquage amélioré des produits grâce à des codes de meilleure qualité.

Le Linx 8900 fournit également des impressions claires et durables sur une, deux et trois lignes de code, conformément aux différentes exigences de Micromix. L’imprimante est également capable de coder dans n’importe quelle orientation, par exemple sur le goulot d’une bouteille, sur le côté ou en-dessous, et elle peut être déplacée facilement au sein de l’usine en fonction de l’évolution des exigences de production.

L’imprimante convient au plastique (HDPE et PET) et au carton. Pour certains produits, le Linx 8900 imprime le même code sur les bouteilles et sur le carton dans lequel elles sont emballées.

L’indice de protection IP55 du Linx 8900 et la tête d’impression étanche de Linx, la plus fiable du marché, fournissent à Micromix une imprimante fiable capable de fonctionner même dans les conditions d’usine les plus difficiles. Ceci est particulièrement important pour certaines des opérations de l’entreprise, qui consistent à emballer de la poudre de ciment.

« Nos opérateurs adorent vraiment les 8900 », commente Chris Hardy, le directeur d’exploitation de Micromix. « Elles sont faciles à programmer et elles impriment à chaque fois systématiquement. Les bouteilles sont donc traitées plus rapidement et de manière plus fluide, et l’impression est beaucoup plus nette et lisible qu’avec nos vieilles imprimantes de lots. »

Voir l'étude de cas

Demander à l’un de nos commerciaux de vous rappeler