Skip to the content

R Ceravolo & Co

L’entreprise australienne réalise des économies de temps et d’argent grâce au Linx TT5.

Un fournisseur australien de fruits et de légumes bénéficie d’une efficacité accrue et de coûts réduits grâce à un nouveau codeur à transfert thermique Linx TT5.

La famille Ceravolo a commencé à cultiver des fruits et des légumes en Australie-Méridionale il y a 50 ans, et au fil des ans, la famille s’est adaptée aux changements du secteur en mettant à jour les solutions technologiques qu’elle emploie.

Son activité s’est développée et elle a commencé à emballer et à vendre en gros des cerises, des pommes, des poires et des nectarines, et elle emballe et étiquette également des fruits envoyés par d’autres producteurs. Toute sa production était autrefois codée à l’aide d’étiquettes qui étaient imprimées et appliquées à la main. Ceci provoquait des retards de production durant l’étiquetage et lorsque les étiquettes devaient être retirées et appliquées à nouveau en raison d’erreurs d’impression.

Lorsque l’entreprise devint le principal fournisseur de poires de Coles, en Australie-Méridionale, la rationalisation du processus de codage devint une priorité majeure. Des informations comme les codes-barres, les dates limites et la variété du produit doivent toutes se conformer à des exigences draconiennes en matière de vente au détail.

Le nouvel équipement de codage devait également être compatible avec l’équipement existant de Ceravolo, particulièrement l’enveloppeuse tubulaire horizontale, et s’intégrer rapidement et facilement au processus d’emballage. La vitesse et la précision de codage, ainsi que la facilité d’utilisation étaient des facteurs additionnels dans le choix d’équipement de codage de Ceravolo.
Le codeur à transfert thermique Linx TT5 fourni par Matthews, le distributeur australien de Linx, a été installé sur la ligne de Ceravolo, devenant immédiatement opérationnel grâce à la facilité d’utilisation du Linx TT5.

L’entreprise utilise le Linx TT5 pour imprimer de manière cohérente et homogène la variété du produit, les dates d’emballage, les dates limites et les codes-barres GTIN-13, conformément aux normes les plus exigeantes du commerce de détail. Le gain d’efficacité en termes de codage a réduit les temps d’arrêt et les coûts, et a sensiblement augmenté la capacité de traitement, de 300 à entre 500-1000 barquettes par jour. En intégrant le Linx TT5 à l’enveloppeuse tubulaire, les informations sont imprimées directement sur la pellicule, ce qui permet d’économiser du temps et de l’argent.

La copropriétaire et contrôleuse d’emballage Sandra Ceravolo explique : « Il est si facile à utiliser que même quelqu’un qui n’a jamais utilisé de codeur à transfert thermique peut le faire fonctionner. Il comporte des instructions faciles à suivre et l’écran tactile couleur réduit le nombre d’erreurs. »

Voir l'étude de cas

Demander à l’un de nos commerciaux de vous rappeler