Skip to the content

Menu

La nouvelle encre Linx répond aux dernières exigences japonaises pour le codage et le marquage des aliments et des boissons.

Linx Printing Technologies a lancé une encre sans MEK, résistante à l’alcool, spécialement formulée pour la conformité à la réglementation japonaise relative au commerce de l’éthanol ainsi qu’à celle relative aux solvants organiques.

La nouvelle encre noire résistante à l’alcool Linx 3085 est spécialement conçue pour les applications agroalimentaires au cours desquelles les emballages et les récipients sont exposés à l’alcool pendant le traitement.

Les composants de cette encre de spécialité améliorent la durabilité et la lisibilité sur toute une gamme de matériaux après désinfection de la zone de production. L’encre résiste particulièrement bien aux gels hydroalcooliques pour les mains, actuellement très utilisés pour lutter contre le COVID-19.

Conçue pour résister à l’alcool et aux solutions hydroalcooliques, l’encre consomme moins de solvants que les encres MEK. En outre, elle n’est pas classée CMR (cancérogène, mutagène et reprotoxique) et ne contient aucun « précurseur de drogues », ce qui permet de l’utiliser dans une grande variété d’applications.

Développée pour les modèles Linx 8900, leaders sur le marché des imprimantes à jet d’encre continu, cette encre teintée à séchage rapide offre une excellente qualité d’impression et d’adhésion, sur un vaste éventail de matériaux, notamment la plupart des plastiques, les métaux, le verre et la carte couchée.

« Nous sommes ravis de présenter cette nouvelle encre formulée pour répondre aux dernières exigences réglementaires au Japon », déclare Simon Millett, chef de produit Encres chez Linx.

« En plus d’offrir la haute qualité d’impression requise, sa résistance à divers produits alcooliques permet de l’utiliser sur la majorité des lignes de production d’aliments et de boissons. »

Demander à l’un de nos commerciaux de vous rappeler