Skip to the content

Menu

Plantes et horticulture

Le 14 décembre 2019, les nouvelles réglementations de l’UE concernant l'obligation de Passeport Phytosanitaire entreront en vigueur. Si vous êtes domicilié au Royaume-Uni et expédiez à d’autres entreprises au sein de l’UE (y compris au Royaume-Uni) des plantes ou produits végétaux susceptibles de transporter des organismes et maladies soumis à quarantaine, vous devez normalement disposer d’un Passeport phytosanitaire.

Qu’est-ce que le Passeport phytosanitaire?

Le Passeport phytosanitaire atteste que vos plantes répondent aux exigences phytosanitaires en vigueur dans l’UE. De forme carrée ou rectangulaire, il porte diverses mentions obligatoires.

Champ d’application du Passeport phytosanitaire

L’obligation de Passeport phytosanitaire s’étend à tous les « végétaux destinés à la plantation ». Selon la définition de l’UE, il s’agit de tout végétal pouvant produire une plante entière et destiné à cet usage. Ces plantes peuvent être plantées, être transplantées ou rester plantées. La désignation vise tout ce qui est actuellement appelé « matériels de multiplication » (notamment les semences), mais aussi toutes les plantes « grand public » d’intérieur, à massif ou en bac. Des dérogations sont prévues pour certaines semences ainsi que pour la vente directe aux utilisateurs finals non commerciaux.

À quoi doit ressembler le Passeport phytosanitaire ?

Le nouveau Passeport phytosanitaire doit respecter un format établi et être organisé selon la plus petite unité commerciale, par exemple un pot, un bac ou une caisse. Les informations figurant sur le Passeport doivent être lisibles à l’œil nu. Vous pouvez délivrer des Passeports phytosanitaires vous-même, à condition d’y avoir être autorisé par l’organisme public compétent. 

Le format établi comporte les éléments fixes suivants :

Dans le coin supérieur gauche : le drapeau de l’UE (en couleur ou en noir et blanc)

Dans le coin supérieur droit : la mention « Passeport Phytosanitaire (dans la langue officielle du pays d'origine) / Plant Passport ».

A – Nom botanique

B – Numéro d’enregistrement

C – Code de traçabilité

D – Code correspondant au pays d’origine

Comment créer un Passeport phytosanitaire ?

Vous pouvez soit coder directement sur le contenant de la plante avec une imprimante à jet d’encre, soit imprimer sur une étiquette. La Linx 8920/8940 est une imprimante à jet d’encre pour petits caractères, idéale pour imprimer facilement et rapidement sur n’importe quel pot de plante un Passeport phytosanitaire à traçabilité complète. Linx est le spécialiste des solutions de codage et de marquage. Nous pouvons travailler avec vous pour imprimer un Passeport phytosanitaire sur vos pots, vos bacs ou vos caisses, en toute simplicité, grâce à nos machines et nos technologies.

"Pour imprimer le nouveau Passeport phytosanitaire, je travaille avec une machine à jet d’encre Linx 8920. Elle permet d’appliquer sur chaque pot les données correctes au moment de l’empotage"
Lambert Zwinkels, Pot Bar Nursery De Barreveld.

 

Demander à l’un de nos commerciaux de vous rappeler